Séville

La ville de Séville en Andalousie compte une courte ligne de tramways dans son centre historique très fréquenté.

Séville_0005.JPG

Courte de seulement 2 kilomètres et 5 arrêts, cette ligne a débuté son exploitation en 2007. Elle parcourt notamment deux axes piétonniers, comme ici av. de la  Constitucion. Pour gagner de la place, le long de la cathédrale (que l’on voit en arrière plan), les tramways roulent en voie unique (plus exactement, la voie est mariée).

Séville_0010.JPG

Sur l’essentiel de l’itinéraire, la ligne aérienne a été retirée à partir de 2011, grâce à la mise en circulation de ces rames CAF Urbos 3 équipées de batteries à recharge rapide. Il n’y a que 4 rames (301 à 304) souvent recouverte de publicités apposées sur les flancs.

Séville_0001.JPG

Durant les pauses aux arrêts, le pantographe se lève afin de recharger les batteries. L’opération prend souvent moins d’une minute. Ci-dessus, arrivée d’une rame à la station terminus Plaza Nueva.

Séville_0008.JPG

La 301,  Calle San Fernando, sous un soleil hivernal.

Séville_0007.JPG

Le dernier tronçon, av. Carlos V est équipé de ligne aérienne traditionnelle. Ci-dessus, à l’arrêt Prado de San Sebastian, le pantographe vient de se lever pour la suite du parcours jusqu’à l’arrêt suivant (terminus), San Bernardo.

Séville_0013.JPG

Roulant à une intervalle invariable de 9 minutes (7 jours sur 7, de 7h30 à 22h30), les rames se croisent généralement à l’arrêt Archivo de Indias, au milieu de l’av. de la Constitution.

Photos : 2 et 3.12.2015

 

Publicités